Covid-19 en Inde: L’AFDH signe une lettre ouverte appelant à lever les restrictions sur Internet dans la région de Jammu-et-Cachemire

Covid-19 en Inde: L’AFDH signe une lettre ouverte appelant à lever les restrictions sur Internet dans la région de Jammu-et-Cachemire

Paris – L’Association Francophone pour les Droits de l’Homme se joint à 41 autres organisations pour exhorter le gouvernement indien à rétablir le plein accès à l’internet haut débit 4G dans les régions du Jammu-et-Cachemire afin d’aider la population à lutter contre la propagation du virus COVID-19. 

Depuis mars 2020, les autorités de la région du Jammu-et-Cachemire ont interdit l’utilisation des réseaux 4G en ralentissant la vitesse de l’internet à 2G. Toutefois, la cour suprême a estimé, en janvier, que la suppression d’Internet imposée par les autorités doit être revue. 

Avec la propagation de la pandémie COVID-19, la restriction de l’accès à l’internet haut débit rend l’accès aux informations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) presque impossible pour les habitants du Jammu-et-Cachemire, ainsi pour le personnel médical. Des experts en Inde ont également constaté que les restrictions actuelles du pays au réseau internet 4G entravent l’accès à la visioconférence qui représente outil crucial en Inde et dans le monde entier pendant le confinement. 

La Cour suprême a reconnu que l’accès à Internet était l’un des composants fondamentaux de la liberté d’expression. La plus haute juridiction indienne a réprimandé les autorités qui n’ont même pas publié les raisons ni la durée prévue de cette coupure d’Internet. La Fondation pour les professionnels des médias a également déposé une requête devant la Cour suprême de l’Inde pour protester contre ces restrictions. 

« Perturber l’accès à Internet pendant cette crise empêchera les citoyen.e.s d’accéder aux informations nécessaires sur le virus COVID-19, ce qui favorisera sa propagation et mettra en danger la vie des gens », déclare Felicia Anthonio, responsable de la campagne d’Access Now, #KeepItOn. 

La coalition #KeepItOn, Access Now et 41 autres groupes de défense des droits internationaux dans le monde entier exigent la levée de la restriction sur l’accès à l’internet haut débit 4G au Jammu-et-Cachemire afin de pouvoir prendre les mesures appropriées pour que chacun puisse se protéger et protéger sa famille. Ces restrictions portent atteinte aux droits humains, notamment le droit à la santé. Elles peuvent compromettre l’intervention en matière de santé publique et mettre la santé d’autrui en danger.

Fermer le menu